Pourquoi s’occuper du cheveu ? Quel est le rapport entre le cheveu et la santé ?

L’être humain est social, il vit le plus souvent en représentation. Mais il est aussi un être sensuel puisque les sens sont les plus grands moyens d’expression, particulièrement au niveau visuel. Les cheveux sont un des aspects les plus visibles et les plus représentatifs de ce que l’individu est, ou de ce qu’il veut montrer.

Les cheveux sont à la fois le reflet de son corps mais aussi de son intimité, de son jardin secret. Pour la femme, par exemple, la couleur, la brillance, l’arrangement ou le négligé de sa coiffure, la façon de se passer les mains dans les cheveux sont autant de signes de séduction, de rôle social, ou d’expressivité de son caractère. Chez l’homme, la perte prématurée de ses cheveux fait naître bien souvent des complexes, celui de ne plus être dans la norme, d’être différent, et donc moins bien accepté. Et celui qui décide de se faire la «boule à zéro» fait également un choix social ou même de séduction.

Mais il ne faut pas oublier non plus que le cheveu a un côté représentatif de la santé. Celui-ci est un peu comme un baromètre, un indice visible de l’état général de la personne. Tout y est inscrit : l’équilibre minéral, les carences, la présence de métaux lourds et de nombreux polluants, l’immunité, la santé psychique ou psycho-émotionnelle de la personne (forces, faiblesses, fêlures, traumas), la mémoire de son cheminement, mais encore tout ce qui le relie à son histoire et celle de ses ancêtres.

Sa symbolique profonde, c’est qu’il protège et «couronne» le cerveau, qu’il relie les pensées et la mémoire au ciel. On pourrait dire de lui qu’il est le «fil de l’âme»…

Ainsi, se laver les cheveux est un acte sain et noble, qui en les nettoyant de leurs impuretés, rafraichit aussi le cerveau, purifie l’esprit et dépollue l’âme.

Mais de façon plus simple ou plus pragmatique, l’état de nos cheveux va nous renseigner, ne fut-ce que par une simple analyse biochimique, sur l’état de notre force vitale, mais aussi de notre taux d’intoxination.

Prendre soin de ses cheveux est donc un geste qui fait du bien, apporte du plaisir, concourt à renforcer son image de marque et à intensifier ses liens sociaux. Mais c’est aussi une action qui est bonne pour la santé, pour peu que les produits de lavage, de soins ou de coloration n’apportent pas de toxines au quotidien, déjà tellement agressé par l’industrie pétrochimique, présente partout dans la vie de tous les jours.

Francine et sa passion : les colorations et les soins naturels du cheveu

Depuis 40 années, Francine se penche sur la santé au naturel du cheveu. Ses formations en chimie et en coiffure, son parcours professionnel, ses recherches avec le concours de chimistes et de médecins, ses contacts avec des producteurs de plantes et des fournisseurs de produits de la nature, ses propres assemblages de produits naturels pour la réalisation de colorations végétales, lui ont permis d’être à la pointe du soin du cheveu et du cuir chevelu. L’un ne va pas sans l’autre, car pour elle, un cheveu qui n’est pas lavé quotidiennement, provoque l’étouffement du cuir chevelu, à cause de l’accumulation des toxines, des polluants atmosphériques, des cellules mortes et du sébum qui s’agglomèrent sur le crâne, empêchant la repousse saine.

Tous les jours la science fait de nouvelles découvertes sur la nocivité des produits synthétiques contenus dans les colorants, les shampoings, les laques, les parfums. On le savait déjà pour les produits alimentaires, mais aujourd’hui on découvre que tous ces produits issus de la pétrochimie sont cancérigènes, attaquent l’immunité, provoquent des allergies multiples, et de toute façon, sont nocifs pour l’environnement.

Tous les soins utilisés en salon ont été créés à base de plantes, d’algues, d’acides aminés, d’oligo-éléments, tous à 100% naturels, parfois sauvages pour les plantes et les algues et biologiques.

La gamme de «florathérapie» est également disponible à l’utilisation chez soi, ainsi que les teintures capillaires, toutes à base d’éléments puisés chez mère nature.

Mon expérience-plaisir

Dans le quartier très dynamique, vivant et convivial du quartier des Ternes-Poncelet, dans une rue plutôt calme, il est une oasis de bien-être et de santé. On y découvre le salon, niché au creux d’un parterre de verdure qui borde l’immense vitrine, colorée au gré des envies de Francine. Le jour de ma visite, les tons jaune et vert printaniers venaient de fleurir et rafraichissaient la vue.

Et si au départ j’y suis entrée pour me faire soigner le cheveu, je ne savais pas encore que j’allais en ressortir régénérée, avec une sensation de bien-être généralisé…

Le décor est chaleureux, fleuri, ample, décontracté, avec ça et là des endroits plus intimes délimités par des parois qui laissent passer la lumière et qui permettent de se sentir à l’aise. Tout respire le calme, le contentement, la simplicité et même la sérénité.

J’ai été invitée à m’installer dans un confortable fauteuil relax, les jambes à l’horizontale, puis je me suis laissé masser le crâne : shampoing, baume après-shampoing, masque capillaire, tous ces soins baignés par des vapeurs douces et tièdes d’ozone pour les faire pénétrer au coeur du cheveu et du cuir chevelu.

Puis on m’a laissé quelques instants me relaxer et m’imprégner de cette ambiance détendue, où les membres de l’équipe venaient me faire un brin de causette et s’enquérir de mon bien-être.

Enfin, après une petite rectification de la coupe sous l’oeil averti de Francine, le coup de peigne final et le brushing, le résultat a été léger, aéré, lumineux, doux et brillant … de vitalité.

Merci à Francine et son équipe pour cette belle et agréable expérience.

Les petits plus et les grands bienfaits

On l’aura compris, ce n’est pas un salon comme les autres. Les personnes qui y travaillent, ont vraiment plaisir à prendre soin de vous, à s’occuper de votre bien-être en plus de la santé de votre cheveu. On les sent équilibrées, heureuses d’oeuvrer quotidiennement dans cette ambiance détendue et chaleureuse.

Et ce n’est pas un hasard si le salon est fréquenté également par des personnes ayant subi des thérapies lourdes comme une chimiothérapie ou une radiothérapie, ou qui sortent d’une opération de chirurgie esthétique, ou encore qui souffrent d’allergies aux colorations «classiques».

Tout compte fait, le cheveu n’est pas un luxe, ni la visite au salon de coiffure une dépense inutile. Le cheveu et le cuir chevelu font partie de notre santé et de notre bien-être. Faire du bien à son système capillaire, c’est faire un pas positif vers la santé.

Toinon Dehouck,

Praticienne de santé naturopathe et Sophrologue praticienne

Retrouvez Franc’In ICI

France’In Paris

Adresse

  • 18 rue Saussier Leroy
  • 75017 Paris
  • FRANCE

Contact

Autres informations

Nos Horaires:
Lundi à Vendredi : 10h – 18h45
Le Samedi : 9h00 – 18h30

Pin It on Pinterest

Share This