La naturopathie fait partie des médecines naturelles, reconnues comme “non conventionnelles” par le Parlement Européen, et comme “complémentaires” par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Parfaitement complémentaire de l’allopathie (médecine institutionnelle majoritaire en France), tout comme des médecines dîtes douces (homéopathie, ostéopathie, acupuncture, phytothérapie, kinésiologie…), la naturopathie holistique aborde tous les plans de la personne (physique, énergétique, psychologique et spirituel), ainsi que l’équilibre socioculturel et planétaire (écologie, interactions avec l’environnement).

La FENAHMAN (Fédération Française des écoles de Naturopathie) la définit ainsi :

<< Fondée sur le principe de l’énergie vitale de l’organisme, la naturopathie rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et repose sur les dix agents naturels de santé *. Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de s’auto régénérer par des moyens naturels >>

Ni médecin, ni guérisseur, le praticien de santé naturopathe (P.S.N.) est un éducateur de santé. Il optimise l’hygiène de vie et accompagne les processus d’autoguérison chaque fois que possible au moyen de sa pédagogie et des quatres cures traditionnelles individualisées (désintoxication, revitalisation, stabilisation / régénération et / ou anti-radicalaire).

Une consultation de naturopathie dure entre 1h15 et 1h30. Le praticien de santé naturopathe procède à une anamnèse (à l’écoute des antécédents et des renseignements qui lui sont indiqués) et établit un bilan vital (jamais un <<diagnostic>>) à l’aide de la morphologie (typologie, caractérologie), de l’iridologie (examen de la partie colorée de l’oeil), voire de la pulsologie chinoise ou des bilans biologiques de terrain (bioélectronique, cristallisations sensibles…).

* Suivant la ou les cures traditionnelle(s) préconisée(s), le naturopathe est amené à conseiller les dix agents de santé naturels, synthèse spécifique de la naturopathie française, soit :

Trois techniques dites<< majeures>> :

  • Hygiène alimentaire (nutritionnelle et diététique, compléments alimentaires, cures saisonnières,…)
  • Hygiène du mouvement (exercices physiques tels de marche, natation, gymnastique, musculation, danse, arts martiaux,…)
  • Hygiène neuropsychique (relaxation, gestion du stress, alternances travail / repos, sophrologie, fleurs de Bach,…)

Sept techniques dites <<mineures>> :

  • Hydrologie (bains, douches, affusions, saunas, thermalisme, thalassothérapie,…)
  • Hygiène respiratoire (libération et contrôle du souffle, ionisation, aérosols,…)
  • Techniques manuelles (massages relaxants de type coréen, californien,…)
  • Réflexologie (podoréflexologie, shiatsu, points de Knap, sympathicothérapie,…)
  • Energétique (magno et magnétothérapies,…)
  • Phytologie / aromatologie (plantes et huiles essentielles)

Rayonnements (héliothérapie, chromothérapie,…)

Pin It on Pinterest

Share This